Compte-rendu « Quand pouvons-nous protester contre l’autorité religieuse? »

Catégories : Paroisse

Café Partage : à la rencontre de la vie et de la foi
Le jeudi l8 mai dernier, René Mailloux, fms, est venu nous présenter une causerie ayant pour thème : Quand pouvons-nous protester contre l’autorité religieuse? Quelle question! Pour y répondre, il s’est inspiré de ses deux livres, Moabite missionnaire (Ruth) et Missionnaire malgré lui (Jonas).
L’histoire de ces deux personnages bibliques aide à illustrer une réponse à notre question.
L’histoire de Ruth commence avec le départ d’Israël de Noémie, de son mari et de ses deux fils à cause d’une famine. Dans le pays de Moab (peuple ennemi), ils s’installent. Les fils marient des Moabites. Par malheur, les trois hommes décèdent. Noémie renvoie ses belles-filles chez leurs parents, ce qui était convenu de faire à l’époque. Cependant, Ruth refuse et décide d’entrer en Israël avec sa belle-mère. Situation étrange pour l’époque. Pour subvenir à leurs besoins, Ruth glane dans les champs de Booz. Booz épousera Ruth et Obeb naîtra de leur union.
Quant à Jonas, il refuse d’aller à Ninive, selon l’ordre de Yahvé, sous prétexte que les gens de Ninive sont mauvais. Pour contredire son Dieu, il prend un bateau pour Tarse, en direction opposée. Durant le voyage`, une tempête se lève. Les matelots en panique cherchent à en comprendre la cause, qui en est responsable. Jonas avoue qu’il a désobéi à son Dieu. Alors, les marins jettent Jonas à la mer afin de calmer les dieux. La tempête se calme. Les marins (païens) se convertissent en voyant la grandeur du Dieu de Jonas. Après trois jours dans un monstre marin, Jonas est rejeté sur la rive de Ninive. Il traverse la ville en criant l’appel à la conversion, convaincu que rien ne se fera. Mais les gens de Ninive se convertissent. Jonas est fou de rage. Il en veut à son Dieu qu’il accuse d’être trop bon.
À la même époque, le prophète Esdras, à son retour de captivité, sermonne les Juifs en leur disant qu’ils ont été infidèles en prenant des femmes étrangères durant l’exil. Il ordonne de renvoyer ces femmes et leurs enfants. Certaines raisons peuvent justifier l’attitude d’Esdras, mais son attitude en est une de rigidité.
Ruth et Noémie ont défié les lois et les coutumes parce que Ruth avait ouvert son coeur et avait décidé d’accompagner Noémie, de ne pas l’abandonner. Le mariage de Ruth avec Booz était contre la tradition : une Moabite et un Juif. Mais de cette union est né Obeb qui est dans la descendance directe de Jésus.
Pour ce qui est de Jonas, il a refusé d’obéir à Yahvé. Il ne voulait pas croire que les Ninivites puissent eux aussi être aimé par Dieu, être sauvés. Son refus n’a pas empêché Dieu d’agir et de donner son amour aux gens de Ninive. Ce sont deux exemples : dépassement de la loi ou refus face à l’invitation de Dieu.
Quand pouvons-nous protester contre l’autorité religieuse? C’est en cherchant ce que je dois faire pour agir selon ce que ma compréhension de Dieu et ma relation à Lui me demande de faire. Attention, il ne s’agit pas ici de suivre une intuition ou un goût. Pour savoir, il faut réfléchir, prier, chercher la lumière et du courage afin d’être convaincu que notre contestation est dans la ligne de la volonté de Dieu. Il faut aussi être convaincu que nous agissons pour que l’amour de Dieu soit plus universellement connu et manifesté.
Marie-Thérèse Mailloux